IMG_2390

 

 

 

 

 

 

 

AVEC TOUS MES MEILLEURS VOEUX ( OU PLUTÔT RÊVES) POUR 2015 À MES AMIS FIDÈLES

 WITH ALL MY BEST WISHES (RATHER DREAMS) FOR 2015 TO MY OLD AND GOOD FRIENDS

 

Rêvons d'une année belle, où le temps sera doux

Une année de bonheur, de fêtes et de liesse

D'un PIB en crue, d'un déficit en baisse

D'un chômage en recul, d'un budget dans les clous

 

Rêvons aussi que dès le début de l'année

Les spectacles de mort, de folie et de feu

Quitteront nos écrans, laissant la place à ceux

Qui célèbrent la joie, la vie et la beauté

 

Un an sans Ebola, un an sans tsunami

Et qu'on retrouve enfin ces pauvres lycéennes

Enlevées par ces diables enragés, fous de haine

Qui n'aiment que le sang, la mort et les fusils

 

Et qu'un fort vent de sable traversant le Sahel

Enraye l'arsenal laissé par le tyran

Enterre ses fusils et ses couteaux sanglants

Et fige leurs porteurs en des statues de sel

 

Rêvons que l'inventeur sera nobelisé

D'un vaccin réservé aux classes politiques,

Et aussi aux champions de l’ordre économique

Les immunisant contre la cupidité...

 

...Et le mensonge aussi. Un remède sans doute

Devant s'administrer à tous les impétrants

Mais aussi et surtout, surtout aux gouvernants

Pour qu’ils cessent enfin du monde de se foutre

 

Que François, ayant dit leurs quinze vérités

Aux momies déguisées d'une Curie infâme

Puisse continuer, avec esprit et flamme

Son combat courageux contre la vanité

 

A propos: que le Sauveur autoproclamé

Veuille se consacrer à ses dossiers véreux.

Et seulement à eux: ils sont assez nombreux.

Qu'il renonce morbleu ! Qu’il déclare forfait !

 

Rêvons qu'à Washington, de séniles élus

Trompés par ses cheveux désormais grisonnants

Croiront leur président soudain devenu blanc

Et ainsi rassurés, ne l'entraveront plus.

 

Et qu'alors il pourra se mettre à accomplir

Ce dont on l'avait cru, un temps, déterminé:

Fermer Guantanamo, garantir la santé

Mettre fin aux écoutes et aux clubs de tir

 

Rêvons que, pénétré par un soudain remords,

Le nostalgique de Staline et des tsars,

Comprendra par lui même, avant qu'il soit trop tard,

Qu’avec un rouble en chute, il a forcément tort.

 

Et remisant sa morgue, ainsi que la vodka

Pour endormir des gens déjà anesthésiés.

Il rappellera ses soldats encagoulés

Trop contents de cesser de mourir dans la joie

 

Rêvons enfin que les chacals qui appellent

A la déportation, au meurtre des enfants,

Moquant les suppliciés et leurs égorgements

S'étouffent en faisant leurs infectes quenelles

 

Que ce siècle qui est un grand adolescent

Et qui a déjà fait couler beaucoup de sang

Ne veuille pas en boire plus que le précédent

Et qu’il laisse enfin vivre en paix les braves gens

 

Rêvons que cette année prendra un bon départ

Pour un monde assaini, vertueux, sans mafias

Et que, comme en Quatorze, on ne reparte pas

Dans un sens tournant plutôt au cauchemar.

 

Robert Boublil

tous droits réservés

 

English Translation   (by the author himself)

 

A good year 2015 Lets dream about it

 

 Lets dream of a fine year, with mild weather

A year of happiness, parties and joy

With GDP growing, deficit down,

Less unemployed and the Budget in line

 

Lets dream also that, from Day One,

Images of death, craziness and fire

Will exit from the screens and leave the floor

To those celebrating joy, life and beauty

 

An Ebola-free, Tsunami-free year

Releasing the poor schoolgirls

Taken away by enraged devils, full of hatred

Who love only blood, death and guns

 

Let a strong sand-wind cross the Sahel,

Jam all the weapons left by the tyrant,

Bury the guns and bloody knives

And stiffen their holders into salt-statues

 

May the Nobel prize go to the inventor

Of a vaccine destined to politicians

And champions of business,

That would immunize them against greed

 

And lies too. An injection, no doubt

Which should be shot to all concerned

But mostly to governments

So that they finally cut the shit

 

Let Pope Francis, who told their fifteen truths

To the disguised mummies in the infamous Curia

Be able to pursue, with whit and flame

His courageous crusade against vanity

 

Speaking of vanity : might the self-proclaimed Savior (of France)

Concentrate on his fraudy files

And only those : there are more than enough !

Let him got, for Heavens sake, let him step aside

 

Lets dream that in Washington, senile representatives,

Deceived by his hair becoming grey

Would beleive their president got suddenly white `

And so reassured, that they would get out of his way

 

Leaving him to accomplish those things

We once beleived he was committed to :

Close down Guatanamo, grant universal healthcare

Get rid of taping and shooting clubs

 

Lets dream that, hit by a sudden remorse

The nostalgic of Staline and the Tsars

Will find out by himself, before it is too late,

That a crashing rooble means he hasnt got it right

 

And putting aside arrogance and vodka

As anesthetics for people already half asleep

Will call back his masked soldiers

Only too happy to stop dying in joy

 

Lets dream, at last, that the jackals who call

For mass deportations and childrens killings,

Who mock the prisoners being decapitated

Will choke to death while doing their pricky salutes

 

Lets hope that this century, a teen-ager

Who has already shed a lot of blood,

Will not want to drink more of it than its predecessor

And decide to let people live in peace

 

Lets dream about a year that will get a good start

Towards a better world, virtuous, mafia-free

And that, unlike Fourteen, it will not

Head towards the zones of nightmare.

 

 

 

Robert Boublil

all rights reserved